Rassemblement de soutien aux familles à la rue de Miribel

Collectif Fraternité à Miribel

APPEL AU RASSEMBLEMENT LE MERCREDI 31 JUILLET, 16h, DEVANT LA MAIRIE DE MIRIBEL

Le collectif fraternité à Miribel est né en plein cœur de cet hiver pour crier haut et fort qu’aucun enfant ne doit être SDF et que chaque famille d’où qu’elle soit doit prétendre au droit le plus fondamental celui du respect de sa dignité.

Ce cri a été entendu mais malheureusement aujourd’hui d’autres familles sont dans la même situation, livrées à elles-mêmes avec de jeunes enfants à la rue. Nous rappelons que la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (art.27 notamment) signée par la France, indique que tout enfant a droit « à un niveau de vie suffisant pour permettre son développement physique, mental, spirituel, moral et social ». Ceci n’est pas compatible avec le statut de SDF.

Il est primordial pour nous Collectif Fraternité à Miribel de poursuivre notre action. La fraternité est une valeur cardinale de notre République, elle ne doit aucunement s’essouffler mais puiser son souffle dans chaque citoyenne et citoyen et surtout elle doit s’inscrire dans une véritable volonté politique.

À Nantes, à Lyon (1er), les maires n’ont pas hésité à réquisitionner des lieux publics afin de ne laisser aucun réfugié dehors.

La France et le peuple de France peuvent bien se prévaloir d’avoir fait une révolution, d’avoir résisté à l’ennemi si c’est pour qu’au 21ème siècle des millions d’êtres humains vivent comme des sous-hommes y compris dans la patrie des droits de l’homme et ce au seul motif que notre France ne peut pas panser toutes les blessures du monde. Elle ne peut peut-être pas toutes les panser mais elle doit  les penser en faisant honneur à ce qui l’a toujours animé : la justice sociale, l’égalité, la liberté et la fraternité.

Nous, collectif fraternité à Miribel, restons mobilisés et continuerons de pousser ce cri tant qu’il ne trouvera pas l’écho qu’il est en droit d’attendre.

Nous appelons les services de l’Etat (Direction Départementale à la Cohésion Sociale, Rectorat, Inspection Académique), la Communauté de Commune de Miribel et du Plateau et la Mairie de Miribel à tout mettre en œuvre pour faire respecter les droits de ces enfants.

Nous appelons également tous-tes les citoyen-ne-s attaché-e-s aux valeurs républicaines, et qui souhaitent leur donner tous leurs sens, à se mobiliser autour du Collectif Fraternité à Miribel.

Nous demandons finalement à chacune, chacun, citoyen.ne.s, élu.e.s de répondre à notre seul devoir, celui que nous dicte notre République une et indivisible : LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ

PAS D’ENFANTS SDF A MIRIBEL !!!

Le Collectif Fraternité à Miribel – collectif.fraternite.miribel@gmail.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*