Blocage et répression policière au lycée de la Côtière

Compte-rendu du blocage du lycée de la Côtière ce matin, mardi 4 décembre 2018 :

A 8h30, le lycée était cadenassé et les lycéens bloquaient la grosse route devant le lycée avec un semblant de barricade.
Deux compagnies de gendarmes mobiles étaient positionnées de chaque côté.
9h00, Ambiance : pas mal de cris, de la musique. Ambiance bonne enfant. Les jeunes sont davantage porté.es sur les mouvements des flics que sur l’organisation du mouvement. Normal.
Beaucoup de lycéen⋅es masqué⋅es semblant près à l’affrontement avec les gendarmes mais se contentant de jeter quelques pétards et fumigènes pour le moment.
Malheureusement, aucun slogan, ni même un « macron démission », vide sidéral du côté des revendications. Dommage.
Aucune affiliation, de près ou de loin au mouvement des gilets jaunes.
10h00. Le flics mettent la pression à s’équiper, sortir les lacrymos et commencer à avancer : les lycéens s’échauffent. Il semblerait que l’occupation de la route ne leur plaise que moyennement. Beaucoup de caillasses commencent à pleuvoir sur les keuf après une première charge.
Puis encerclement général, nous sommes repoussés dans le parking du lycée (gazage, matraquage, et caillassage intense en retour). Les flics tentent une interpellation… manquée, le jeune est plus rapide que robocop !
11h00. La tension retombe les lycéen⋅es s’éparpillent et toutes les personnes voulant quitter les lieux sont fouillées, identifiées et fichées par les gendarmes.
L’ensemble des enseignants de ce bahut était absent (les cours semblaient même avoir repris sans les lycéens mobilisé⋅es), contrairement aux lycéen⋅es qui étaient désolé⋅es que les profs ne soient pas avec eux.
11h30. La circulation reprend sur la route.
Ce n’est que partie remise… la lycée sera à nouveau bloqué cette semaine !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*