Gréve reconductible chez les personnels de l’Education Nationale de l’Ain.

Appel rédigé par l’assemblée générale des personnels grévistes de l’Education Nationale de l’Ain.

Dans un contexte marqué par de nombreuses mobilisations sociales contre les mesures gouvernementales, en particulier celle des gilets jaunes, l’assemblée générale des enseignant ⋅ e ⋅ s grévistes de l’Ain appellent les personnels de l’Éducation Nationale à être en grève massivement à partir du lundi 25 mars et d’organiser massivement des actions pour mobiliser les collègues, parents et élu ⋅ e ⋅ s contre le projet de loi Blanquer.

Les personnels de l’Éducation Nationale ont en effet toutes les raisons d’être en grève à partir du lundi 25 mars, pour exiger, avec l’ensemble des salariés du public et du privé :

• l’augmentation des salaires, par la revalorisation du point d’indice dans la fonction publique,

• l’abandon du projet gouvernemental de retraite universelle par points et le maintien des régimes existants, notamment du Code des pensions, du calcul sur les 6 derniers mois.

• le retrait du projet de loi « de transformation de la fonction publique » qui permet de substituer des contractuels en CDD à des fonctionnaires et qui remet en cause ou fait disparaître les instances où les syndicats représentent les personnels (CAP, CT,
CHSCT)

Et les personnels de l’Éducation Nationale ont également tout intérêt à faire entendre leurs revendications spécifiques :

• En exigeant le retrait du projet de loi Blanquer « école de la confiance » :

 Non aux établissements publics des savoirs fondamentaux qui fusionnent écoles et collèges permettant ainsi de faire un pas vers un statut unique d’enseignants polyvalents premier et second degrés, en contradiction avec les statuts particuliers des enseignants. La fusion des écoles et des collèges s’accompagnera, de fait, de la suppression de nombreux postes, dont ceux des directeurs, directrices d’école !

 Non au devoir de réserve imposé aux enseignants !

 Non à l’obligation faite aux municipalités de financer les écoles maternelles privées ! Non à la remise en cause de l’école maternelle avec la possibilité laissée aux parents de scolariser leurs enfants dans des « jardins d’enfants » plutôt qu’à
l’école de la république.

 Non à la remis en cause de la formation initiale. La loi permettra la création d’un vivier de contractuels composé d’AED-professeurs, jetables à tout moment en lieu et place d’enseignants fonctionnaires !

• En exigeant le retrait des réformes du baccalauréat, du lycée, des lycées professionnels et de Parcoursup qui aboutissent à un lycée toujours plus injuste et inégalitaire !

• En exigeant l’arrêt des suppressions de postes, le maintien et la création des postes nécessaires dans les services, écoles, collèges et lycées pour améliorer les conditions de travail des personnels et les conditions d’apprentissage des élèves.

Ça suffit ! Toutes et tous en grève reconductible à partir du lundi 25 mars ! Toutes et tous dans la rue les samedis de mobilisation des Gilets Jaunes pour la justice sociale !

Préparons aussi le mouvement en mobilisant nos forces : tractage massif aux collègues et parents d’élève devant les établissements, occupation d’établissements, interpellation d’élu ⋅ e ⋅ s, réunions publiques, manifestations lors des réunions de directeurs ⋅ trices…

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


− 1 = 5