Pour la convergence des luttes : appel à rejoindre la manifestation Jeudi 19 avril à 14h30 au Champ de Foire de Bourg en Bresse.

Appel à la grève le 19 avril et à participer à toutes les actions et manifestations ce jour-là. Les mobilisations actuelles dans le rail, dans les universités, les hôpitaux, aux finances publiques montrent notre détermination à préserver les services publics et leur accès à toutes et tous. Les mobilisations sur la question des salaires et sur les pensions des retraité.es nous rappellent la nécessité de partager les richesses.

Si chaque secteur a des revendications propres, nous avons besoin de renforcer et faire converger toutes les luttes afin de gagner.

C’est le moment d’entrer dans l’action, de convaincre les collègues, les proches : non la casse des services publics, la perte des droits collectifs, le gel des salaires ne sont pas une fatalité ! Oui les richesses existent pour améliorer les services publics, pour
augmenter les salaires, pour lutter concrètement contre la misère.

Et tou.te.s ensemble nous sommes plus fort.es et nous pouvons faire plier ce gouvernement.

Le jeudi 19 avril est une étape pour construire un rapport de force en la faveur des salarié-es,des précaires, des cheminot-es, de de tous ceux et toutes celles qui font vivre les services publics.

Le recours croissant à la violence contre les manifestant.es et en particulier contre la jeunesse ne pourra pas contrer la détermination de ceux et celles qui sont entré-es en lutte. Dans ce cadre, nous condamnons l’attaque militaire à Notre-Dame-des-Landes qui doit immédiatement cesser ! Ce qui se passe à la ZAD est révélateur des méthodes de ce pouvoir : il fait croire que des négociations sont possibles et utilise la manière forte pour briser toute contestation. Ici il s’agit d’empêcher la construction
d’alternatives au système capitaliste. Ailleurs il s’agit de briser par la violence la mobilisation étudiante.

Appuyons toutes les mobilisations des secteurs en lutte pour la défense des services publics, des statuts et des droits, pour l’augmentation des salaires et la défense de l’emploi et des droits des chômeur-euses. Nous travaillons à la préparation d’un premier mai le plus unitaire et puissant possible, comme une étape centrale de la convergence et d’ici là nous ne ménageons pas nos efforts pour réaliser l’indispensable convergence des luttes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *